lundi 11 décembre 2017

Me promenant

Me promenant
Sans savoir quand
Me déroutant des dominants
Je redonne aux limites
Ce lieu presque magique
D’une idée saugrenue
D’une main aux mille doigts
Manipulant l’ouverture
Magnifiant l’aventure
Il y a un bruit
Un vent dominant
Qui me présente quelques mots
Une manière de me raconter
D’utiliser le miroir
Une manière de pouvoir me raconter
D’unifier ma mémoire

Me promenant
Sans savoir quand
J’ouvre l’armoire
Et mes mains disparaissent
Sous une dentelle invisible

Réjean Desrosiers © 2017 13 10 002

George S Caramanna


George S Caramanna