dimanche 19 novembre 2017

La porte est fermée

La porte est fermée
Les fenêtres sont peinturées
La folie est passée
Les fourmis sont parties
Une palissade musicale
S’entrouvre dans l’infirmité
Le feu des nombres s’essouffle
Et c’est l’heure d’abaisser les paupières
De laisser couler la rivière
Et de dire le cri
En regardant la peur s’inscrit

La porte reste fermée
Les fenêtres sont disparues
La folie recommence
Sous mes pieds les fourmis
Et la musique est de plus en plus sourde
La fluidité se congèle
Les chiffres se chiffonnent en cherchant un refuge
Mes larmes s’étirent juste qu’au sol
Pour s’inscrire durement
Cimenter à jamais

La porte est sans fenêtre
Et les fenêtres sans porte

Réjean Desrosiers © 2017 11 19 001

Helmut Findeiß
Acrylique sur toile (100 x 100 cm)
(c) Helmut Findeiß 19.11.2017


Helmut Findeiß
Acrylique sur toile (100 x 100 cm)
(c) Helmut Findeiß 19.11.2017